Pour rester compétitives, les entreprises d’aujourd’hui se doivent de maintenir les compétences et la motivation de leurs employés au top ! Pour se faire, la formation reste l’un des meilleurs moyens. Comment financer ces formations si importantes mais qui peuvent être coûteuses ?

La cotisation des entreprises pour la formation

Peu importe la taille de votre entreprise, vous payez une cotisation unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA) pour la taxe d’apprentissage et pour la formation professionnelle. Depuis peu, cette somme est collectée par les URSSAF qui redistribue ensuite les fonds à différents acteurs en fonction de leurs champs de compétences. Parmi ceux-ci, l’État, la Caisse de Dépôts et les fameux Opérateurs de Compétences (OPCO) à qui le versement était directement fait il y a quelques années.

Le plan de développement des compétences

Depuis 2019 dans le cadre du plan de développement des compétences, l’action de formation est définie comme un « parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel » (article L6313-2 du Code du travail). Elles regroupent les actions obligatoires ou nécessaires et les autres actions de formation. Qu’elles soient donc liées et indispensables au poste occupé par le salarié ou au contraire différentes des compétences acquises sur son poste actuel ou menant à un autre poste, toutes les formations sont désormais finançable par l’OPCO de l’entreprise et réalisables pendant les heures de travail avec maintien de salaire.

Avec la loi du 5 septembre 2018, l’OPCO peut prendre en charge la reconversion ou promotion par alternance (Pro-A) qui permet de faire évoluer un salarié qui alterne périodes de formation et d’activité professionnelle tout en maintenant son contrat au sein de l’entreprise.

Financer ses formations : mode d’emploi

Toutes les entreprises de moins de 50 salariés sont reliées à un OPCO à qui elles peuvent demander le financement d’une formation définie par le plan de développement de compétences. Pour qu’une formation soit éligible à un financement OPCO, elle doit impérativement être dispensée par un organisme certifié Qualiopi.

Les entrepreneurs indépendants, ont droit, en plus de leur CPF et du financement OPCO, à une aide appelée Fond d’Assurance Formation (FAF) sous certaines conditions, ce qui peut leur permettre, autant qu’un salarié, de maintenir leurs compétences à niveau et/ou d’explorer de nouveaux horizons professionnels via la formation, les bilans de compétences ou la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Toutes les entreprises peuvent, si elles le souhaitent, effectuer un versement volontaire auprès de l’OPCO afin que celui-ci leur finance une formation.

Financer ses formations : la démarche à suivre

Ensuite, la démarche est commune à tous les types d’entreprise : contacter un organisme de formation, échanger avec lui sur vos besoins en formations, demander un programme personnalisé pour répondre à vos attentes et un devis soit pour une formation intra-entreprise (le public est constitué uniquement des collaborateurs de votre entreprise), soit pour une formation inter-entreprise (vous positionnez vos collaborateurs sur une formation avec des collaborateurs d’autres entreprises dans la même session).
Une fois que vous avez choisi un organisme et la formation précise à suivre, vous recevrez des documents obligatoires pour sceller l’accord, notamment une convention de formation, un programme détaillé et éventuellement un devis. Il ne vous restera plus qu’à transmettre ces documents directement sur la plateforme en ligne de votre OPCO et d’attendre son retour, dans un délai d’un mois maximum, sur la prise en charge ou non, partielle ou totale de l’action de formation.
En fonction des conditions générales de vente de l’organisme de formation, vous avancerez le paiement et l’OPCO vous remboursera dans un délai d’un mois environ ou bien celui-ci pourra régler directement le centre de formation.

Enfin, si vous souhaitez former un de vos salariés porteur de handicap, vous avez également droit à une aide de l’AGEFIPH.

Pour tout complément d’informations relatif aux modalités de financement, concernant la marche à suivre, ou même si vous rencontrez des difficultés pour monter votre dossier auprès de votre OPCO, n’hésitez pas à nous contacter et nous nous ferons un plaisir de vous répondre.